La Mélamine, c’est quoi?

Il y a peu, Ramon Ros, l’actuel président du groupe nous parlait du sujet:
Bonne question, vu que sur le marché il y a surement de la désinformation; certains l’appellent la “fiche synthétique”; d’autres, plastique; d’autres, fiche industrielle; ou d’autres, papier, etc. Ceci m’amène à dépoussiérer une vieille idée reçue pour essayer d’éclaircir des définitions de différents produits utilisés aujourd’hui, mais aussi se remémorer quelques-uns des plus anciens qui ne s’utilisent plus ou dans une moindre mesure au sein de notre entreprise.
Commençons donc par la mélamine.
Selon le dictionnaire, c’est une substance cristalline incolore qui cristallise dans le système monoclinique et qui est peu soluble dans l’eau et dans les dissolvants organiques. LA MELAMINE EST UNE RÉSINE INCOLORE.
Logiquement, dans l’entreprise nous entendons par “mélamine” le panneau aggloméré de particules de bois recouvert avec un papier pour chaque face qui à son tour est imprégné dans la résine appelée “mélamine”.
Pour obtenir ce que nous appelons “panneau de mélamine” il faut un rouleau de papier au préalable imprimé avec la texture et la couleur du bois qui nous intéresse et qui s’introduit par immersion dans des dépôts de résine de mélamine (cette opération totalement automatique s’appelle l’imprégnation) et ainsi se dépose sur le papier autour de 10% de son poids, qui oscille entre 60 et 120 grammes par m².
Une fois obtenu le papier imprégné, on procède à la presse. On prend 2 feuilles de papier imprégné, sèches, qui se placent de chaque côté du panneau aggloméré de particules et s’introduit entièrement sans colle dans une presse de basse pression (200 bars) et haute température (entre 180 et 200º) pendant 20 secondes. Cette opération permet de “fondre” en partie la résine imprégnée sur le papier et former un seul corps entre le papier, la résine et le support (qui dans ce cas est le panneau de particules).
Il est important d’observer que nous ne collons pas le papier au panneau mais en transmettant par chaleur la résine depuis le papier à l’aggloméré, cela forme un seul corps avec les deux éléments et il est donc impossible de décoller.
Les finitions: pore, brillant, mate, rugueux ou autres que nous observons sur les superficies des panneaux de mélamine s’obtiennent avec les assiettes des presses décrites et aussi avec plus ou moins de pression et de température.
Nous avons dit que le support ou “intérieur” des panneaux de mélamine que nous utilisons d’habitude sont d’aggloméré de particules mais ils peuvent être d’autres produits que nous décrirons en d’autres occasions.
Les Meubles Ros vous souhaitent une heureuse et prospère année 2011.