Monthly Archives

novembre 2013

Uncategorized

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.


Message du Secrétaire général de l’ONU

25 novembre 2013

La violence à l’égard des femmes et des filles meurtrit non seulement les personnes qu’elle touche directement, mais foule aussi aux pieds notre humanité commune. En 2008, j’ai lancé ma campagne mondiale pour l’élimination de la violence contre les femmes afin d’endiguer ce fléau mondial. Depuis, des partenaires du monde entier sont venus grossir nos rangs pour défendre ensemble le droit fondamental des femmes et des filles de vivre une vie exempte de violences.

Je me félicite que de nombreuses voix s’élèvent en faveur de l’éradication de cette violence, qui touchera près d’une femme sur trois au cours de sa vie. Je salue l’action des dirigeants qui s’efforcent, par leur action législative et par un changement des mentalités, de contribuer à cette cause. Je rends également hommage à tous ces héros qui, partout dans le monde, aident les victimes à se rétablir et à devenir des agents de changement.


Le mois dernier, à l’occasion de la Journée des Nations Unies, j’ai de nouveau eu le privilège de rencontrer un tel héro : le docteur Denis Mukwege, fondateur de l’hôpital Panzi, en République démocratique du Congo, qui accueille les femmes ayant subi de terribles atrocités. Il m’a dit qu’il ne comptait plus le nombre de fois où ils avaient fondu en larmes face à l’horreur des blessures infligées, mais qu’ils se ressaisissaient et se mettaient à opérer pour réparer ce qui pouvait l’être, ce qui était déjà beaucoup. Il m’a dit qu’il était profondément inspiré par le courage de ces femmes, et de toutes celles qui allaient ensuite en aider d’autres.

Le docteur Mukwege a beau soigner des femmes qui ont subi des violences dans le contexte d’un conflit armé, c’est son état d’esprit et sa manière d’aborder ce problème et d’y remédier que nous devrions adopter dans tout ce que nous faisons pour aider les femmes confrontées à la violence, que ce soit dans l’intimité de leur foyer, à l’école ou dans d’autres contextes civils, dans quelque pays et quelque société du monde que ce soit.

Traditionnellement, cette journée marque le lancement d’une série d’actions militantes qui dureront 16 jours. Du 25 novembre au 10 décembre, qui est la Journée des droits de l’homme, nous ferons un effort spécial pour nous organiser et combattre la violence contre les femmes, qui est une violation abjecte des droits de l’homme. Cette année, nous arborerons la couleur orange pour symboliser notre engagement en faveur de cette cause.

Un moyen d’agir est de contribuer au Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui est destiné à soutenir la lutte contre les violations des droits de l’homme et à subvenir aux besoins connexes, que ce soit sur le plan de la protection physique ou celui de la sécurité économique. Bien que les demandes adressées au Fonds aient plus que doublé ces dernières années, ses capacités de financement ont, quant à elles, diminué de 60 %. Je demande à tous les partenaires de nous aider à répondre à ces nombreuses demandes de ressources restées sans réponse afin que l’action de prévention et d’éradication de la violence contre les femmes et les filles puisse se poursuivre.

Cette Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes sera pour tous l’occasion de réaffirmer leur détermination à prévenir et éradiquer toutes les formes de violence contre les femmes et les filles.
Uncategorized

Journée Mondiale de l’Enfance

Enfants de Tilcara en sortant de l’école
Photo de Zaqi

L’instauration d’une Journée Mondiale de l’Enfance par l’ONU vise à attirer l’attention sur un enjeu important : le bien-être des enfants du monde entier !
Les Nations Unies ont considéré qu’elles « ne sauraient remplir leurs obligations à l’égard des générations futures sans intensifier leurs efforts en faveur des enfants du monde entier, qui sont les citoyens de demain, et que la célébration dans le monde entier d’une Journée de l’enfance contribuerait à la solidarité humaine et à la coopération internationale ».
Chaque année, le 20 novembre nous rappelle que « l’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur ». Cette journée nous rappelle la nécessité d’agir pour le bien-être des enfants du monde entier.
Source : www.humanium.org

Uncategorized

Juan Manuel Miranda, journaliste

Juan Manuel Miranda

Nous avons eu le plaisir de connaître, le journaliste Juan Manuel Miranda, qui est venu récemment faire un reportage à notre usine.

Qu’est-ce qui vous a amené à l’usine de Meubles Ros ?
Eh bien, connaître réellement un succès, dans cette période si compliquée dans laquelle nous vivons. Alors, le fait qu’une usine ait l’espoir d’avancer et de faire bien les choses, a attiré toute mon attention.

Où est-ce que vous travaillez ?
Je suis le directeur d’un journal, « Madera sostenible» , et je collabore aussi  avec d’autres sites Web et d’autres médias , comme par exemple, le site de la foire a  » FIMMA – Madelaria «  à Valence. Eux, ils m’ont proposé de m’occuper des sujets sur l’industrie du meuble et du bois.

Quel est votre diagnostic sur le secteur du mobilier dans cette période de crise ?
Eh bien, le monde du meuble est un univers, il doit s’adapter à une toute nouvelle réalité qui amène le consommateur, en fait.
L’industrie est en train de s’y  adapter. Néanmoins, il faut être souple, très agile et très proche du client pendant cette période d’ajustement.

Vous connaissez les collections de Meubles Ros ?
Je les connais grâce à un grand site Web, qui a toujours attiré mon attention, et je trouve qu’il est très interactif et très proche et j’en suis aussi un consommateur potentiel.


Qu’est-ce que vous remarquerez de Meubles Ros?
J’aime beaucoup le design des meubles, toutes les possibilités que vous offrez et, en plus,  vous pouvez commander tout ce dont on a besoin en ce qui concerne aux formes, aux finitions et au design.
Merci beaucoup.
 
Merci beaucoup à vous.






Uncategorized

Cette année 2013, nous fêtons notre 80è anniversaire.

M. Josep Ros Puigpinós,
fondateur de Meubles Ros

L’origine de Meubles Ros remonte à 1933, lorsque M. Josep Ros Puigpinós créa à Artesa de Segre , province de Lleida, un petit atelier artisanal de charpenterie et de menuiserie. L’enthousiasme et le désir d’améliorer du  fondateur sera le moteur qui entraînera dans ce petit atelier une série de changement et de transformations constantes.  Un voyage de huit décennies, pleines de reconnaissances et de poursuite des activités. L’échange des idées et les améliorations constantes ont constitué un idéal qui est l’étendard du groupe de Meubles Ros d’aujourd’hui.

Logo Meubles Ros 1940


Donc, c’était en 1933 et après une formation continue que M. Josep Ros ouvrit sa propre boutique à  Artesa de Segre. À ce moment-là, il comptait seulement avec une machine universelle et les outils nécessaires pour être un atelier de menuiserie artisan qui produisait tous types de meubles sur mesure.




Grâce aux réseaux sociaux, Meubles Rosveut partager avec tous et toutes la commémoration de notre 80è anniversaire ; c’est pourquoi, nous avons créé une série de concours et de tirages. Nous voulons partager avec nos clients, leurs opinions sur nos produits, et nous les remercions de leur confiance dans notre marque, qui va sans doute continuer à croître dans  la qualité de nos produits et l’engagement avec eux pour 80 ans plus.


Uncategorized

Qu’est-ce que c’est et pourquoi un lit bébé évolutif de Meubles Ros ?

Lit bébé évolutif
Les enfants grandissent très vite et quand on s’en rendre compte, ils ont dépassé leurs berceaux.
C’est pourquoi, nous devons acheter un nouveau lit et se débarrasser du berceau.
Le berceau reste presque toujours nouveau et nous sommes désolés de nous en débarrasser.
Cependant, il y a une solution pour cela : acheter le lit bébé évolutifqui  peut se transformer en lit enfant. Ces meubles ont non seulement l’espace de repos, mais aussi ils sont fournis de tiroirs, de table à langer.
Les tiroirs sont très utiles pour ranger des couvertures, draps et autre linge.  L’échangeur est constitué de deux parties : la zone pour mettre le bébé pour le changer les vêtements et les couches.
Transformation du lit bébé évolutif


La table à langer est  rembourré pour le confort de l’enfant et ses bords sont plus élevés pour prévenir les chutes. Ci-dessous, il y a des tiroirs. Le berceau a une barrière de lit dessiné de façon que l’enfant ne puisse pas tomber quoiqu’il soit debout.

 


Lorsque nous voulons transformer le lit bébé en lit enfant, il suffit d’enlever les tiroirs et retirer le plan à langer. Tout cela se fait sans grande difficulté. Le meuble dispose d’un système d’étendre le sommier et ainsi obtenir la taille d’un lit classique. Nous devons juste changer le matelas et retirer la barrière de lit. Les tiroirs sont maintenus en dessous du lit. Et ceux qui sont dessous du plan à langer on peut les placer à côté du lit comme table de chevet.


Source: mercadolibre

Uncategorized

Prière de l’arbre.


Je suis le bois du berceau,
du lit, de la table,
des portes et les poutres de la maison.
la canne de la vieillesse,
le bâton signe d’illusions et d’espoirs
Le fruit le nourrit et lui calme le
soif;
Je suis l’ombre du bienfaiteur,
le refuge des oiseaux
qui me nettoient d’insectes.
La beauté du paysage,
le charme du jardin,
Le signal de montagne et le seuil du chemin.
La chaleur de la maison en hiver
le parfum qui remplit l’air que nous respirons,
l’oxygène qui nourrit le
sang,
la santé du corps et le bonheur de l’âme
et le cercueil qui vous accompagne
au cimetière.
Aimez-moi, respectez-moi, ne me causez aucun mal.